Vous cherchez une fabrication clé en main ? Nous avons développé des gammes simples à installer et qui peuvent s'adapter à vos dimensions. Ces produits sont directement disponnibles à l'achat en ligne, plus besoin de faire de devis, ajoutez directement les articles au panier.

Vous ne savez pas souder ? Pas de stress, nous pouvons nous charger de fabriquer pour vous selon vos désirs et à vos mesures vos rampes, clôtures, portails, garde-corps ou grilles de défense en fer forgé, etc. Il vous suffit de nous envoyez vos croquis, plans ou photos de l’emplacement prévu pour accueillir notre ouvrage. Nous réalisons vos devis gratuitement et rapidement car nous vous répondons dans la journée.

Parcourez les centaines de photo que nos clients nous ont envoyé pour trouvez l'inspiration. Vous souhaitez installer des appuis de fenêtre dans votre maison mais vous n'arrivez pas à trouver de modèle qui vous conviennent ? Il y a forcement un modèle à vos goûts parmis les réalisations de nos clients.

Déco fer forge, c'est vos Pièces détachées et vos Fabrications en fer forgé !

Contactez-nous :
Appel
non surtaxé
Mon panier
Nombre d'article : 0€ Visualiser mon panier
Atelier de thermolaquage

Le thermolaquage : en quoi consiste cette alternative ?

On reconnaît les procédés de revêtements via de la poudre comme des types d’applications de peinture sans effets polluants principalement utilisés dans l’industrie comme protection pour les parois et supports en métal généralement sous la forme de poudre thermoplastique ou de résine à grande résistance chimique. La procédure de thermolaquage est justement l’une des typologies principales qui sont utilisées dans ce cadre. Nous verrons d’ailleurs dans ce qui suit l’utilité de la méthode par rapport aux autres, ses modèles d’application, ses spécificités de mise en place ainsi que ses contraintes.

Définition et principes de base de la méthode du thermolaquage

Aussi connu sous l’appellation de poudrage ou de projection électrostatique, le thermolaquage est une technique qui consiste en un traitement de certains matériaux métalliques ou en aluminium où la peinture, alors à l’état de poudre, est pulvérisée une fois chargée en électricité statique. Cette action va faire en sorte que la poudre agisse comme des mini aimants lui permettant de s’accrocher sur la surface visée.

Il s’agit notamment d’une technique utile pour toucher des recoins difficiles d’accès tout en gardant une couche de peinture uniforme. Après application, la pièce où a été disposé le traitement doit passer à l’intérieur d’un four où elle sera intégralement chauffée jusqu’à 200°C durant une vingtaine de minutes. Cette phase appelée polymérisation a pour but de stabiliser la forme de la poudre et de procéder à la finition de la pose de la peinture.

Retour sur l’histoire du thermolaquage et son évolution

C’est vers la moitié du XXe siècle qu’on voit pour la première fois l’arrivée de modèles de résines thermodurcissables sur le marché. Cette nouvelle alternative a par ailleurs eu beaucoup d’impact sur le développement des peintures en poudre étant donné qu’une fois fondues et passées sous une certaine température pour être cuites, celles-ci pouvaient devenir infusibles. Cette particularité leur permettant par ailleurs d’apporter une bien meilleure protection face à diverses agressions chimiques avec une durée de vie prolongée. On verra dans ce cadre plusieurs types de poudres s’avancer à l’image des :

  • Epoxydiques.
  • Polyesters.
  • Polyuréthanes.
  • Epoxy-polyester.

Actuellement, les modèles de poudres à projection comme le thermolaquage représentent jusqu’à 900 000 tonnes de produits appliqués notamment sur les bâtiments.

Modèles existants

En premier lieu, il est utile de rappeler qu’il existe trois principaux types de thermolaquage avec les revêtements polyester, l’époxy et l’acrylique. Le premier va être utilisé principalement pour la couverture de métaux sur des architectures plus ou moins complexes, sur les bâtiments ou plus spécifiquement sur des meubles en métal. L’époxy est, lui, plutôt réservé à des usages pour des intérieurs ou en application sur les appareils d’électroménagers. À noter que ce dernier peut également être présent en mélange époxy-polyester pour les mêmes utilisations. Enfin, l’acrylique va, quant à lui, se concentrer sur les montages automobiles.

Caractéristiques techniques

L’une des premières particularités de la projection électrostatique concerne sa capacité à créer des aspects spécifiques sur les matériaux sur lesquels il est appliqué comme les effets métallisés, sablés ou encore texturés. Cette dernière se caractérise aussi par une forte résistance aux chocs et à la corrosion avec un bon maintien de la couleur. Ajoutons à cela qu’en comparaison à une peinture standard avec solvant, une application en thermolaquage offre une plus grande dureté. Dans un registre similaire, les épaisseurs de couches de peinture ont tendance à conserver une uniformité sur toute la surface.

Étapes de préparation pour mettre en place le thermolaquage

Les pièces ou parties sur lesquelles le thermolaquage doit être appliqué commencent par une phase de décapage qui va servir à retirer le gros des substances présentes sur la surface en question. On utilisera dans ce cadre principalement des procédés de sablage ou de grenaillage notamment pour les sections métalliques. Cette démarche sert essentiellement sur des surfaces où des matières comme la rouille, les résidus de peinture ou la calamine peuvent rester accrochées.

Dans le cas du sablage, la rugosité que ce dernier va engendrer permettra de rendre l’adhérence du revêtement de poudre plus efficace. Après cela viendra généralement l’étape de métallisation qui vise à propulser un mélange de zinc et d’aluminium à une certaine température au moyen d’un pistolet à arc électrique. Il est d’ailleurs à préciser que la qualité finale du thermolaquage dépendra en grande partie de la justesse de la préparation de la surface. Quant à la durée de vie de la projection, celle-ci oscille sur une moyenne de 5 à 15 ans, mais peut aller plus loin.

Dans quel type de situations le thermolaquage est-il utilisé ?

Comme souligné plus tôt, presque tous les types de surfaces peuvent être couvertes par un thermolaquage que ce soit en extérieur au niveau de palissades, matériel de jardin et autres portails pour qu’ils résistent mieux aux intempéries ou en intérieur pour d’éventuels escaliers métalliques, appareils et mobiliers. À noter que les automobiles peuvent, elles aussi, profiter de ce genre de revêtements. Il faut cependant éviter d’utiliser des produits comme l’acétone, l’essence ou tout autre composition alcaline ou acide sur ce type de protection, car cela risque de l’abîmer.

Pour rappel, une procédure de thermolaquage comprend plusieurs outils spécifiques pour être appliquée correctement. Il est donc plus indiqué ici de passer par des professionnels qui, au-delà de leur expertise, disposent des connaissances nécessaires pour éviter les contre-indications. Dans cette optique, les interventions de thermolaquage comprennent des devis gratuits. Enfin, concernant son entretien, il suffit d’un nettoyage basique à l’eau et au détergent avec un simple chiffon.

Palette de couleurs accessibles avec la technique du thermolaquage

Un thermolaquage sur aluminium comme sur des matériaux métalliques offre une assez large variété de couleurs avec une forte résistance aux détériorations chimiques et une durée relativement longue. Pour le choix des couleurs, il est recommandé de s’appuyer sur des référentiels préétablis à l’image du nuancier RAL 841 GL pour les tons de couleurs supérieurs à 60 % de brillance. Pour les teintes inférieures à cette définition, il faudra plutôt se pencher sur le RAL 940 HR. Il est également possible de se reposer sur les nuanciers directement proposés par des fabricants de peintures.